Junior Web

Chronique d'orthopédagogie

avec Suzanne Chénard, orthopédagogue

  Suzanne Chénard est orthopédagogue et consultante en éducation depuis plusieurs années. Elle a une pratique privée et elle offre des cours aux enfants, aux parents et aux intervenants scolaires. Elle a écrit, avec d’autres collègues, une grammaire scolaire pour le secondaire disponible aux Éditions HRW, depuis février 1997, sous le titre: "Ma grammaire enstratégie". De plus, Madame Chénard participe à la nouvelle émission télévisée, "Allô prof.!" ayant débutée l'automne dernier à Télé-Québec. Vous pouvez contacter Madame Chénard à l’adresse de courrier électronique suivante: junior-web@cloxt.com ou encore par téléphone au (514) 452-2629.

L'intégration à l'école.

C’EST LE GRAND JOUR!

Aujourd’hui, c’est le grand jour, Bénédicte entre à la maternelle et Léandre en première année.

Bénédicte, avec sa petite personnalité fonceuse éprouve un bonheur extrême à enfin débuter la vraie école. Aucune tension angoissante ne l’habite, seulement la hâte. Alors moi, comme maman, je n’ai pas à m’inquiéter pour elle ou à être triste à l’idée de la quitter, bien au contraire je dois partager son excitation.

Léandre lui, c’est autre chose, il a une personnalité bien moins téméraire que sa soeur, comme il le dit si bien: "Maman, tu sais, je suis né avec la prudence". Voilà une attitude rassurante pour les parents mais l’envers de cette médaille est qu’il exigera plus d’attention de leur part au niveau du sentiment de confiance qu’il doit établir avec l’école afin de s’y sentir bien.

En effet ces enfants ont besoin du support de leurs proches pour réaliser avec succès leur intégration à l’école et cela même s’ils ont l’expérience de l’entrée à la maternelle, il ne faut donc pas s’en faire si cela vous arrive.

Quoi faire pour aider mon enfant?

Il est de première importance de l’accompagner à l’école la première journée certes, mais aussi les jours qui suivront.

La première journée, il est préférable de rester avec lui jusqu’à la cloche, par la suite il faudra, de manière progressive, le quitter de plus en plus tôt, pour en arriver à simplement le déposer à l’école ou le laisser prendre l’autobus si c’est le cas.

Si votre enfant a besoin de la présence d’un adulte de référence, vous devez l’aider à établir le contact avec l’enseignant(e) qui surveille la cour d’école. Dans bien des cas, cela suffira à sécuriser votre enfant.

Il faut faire les choses en douceur sans toutefois tomber dans le méandre des émotions de votre enfant. En un mot, ne pas se laisser attendrir par des pleurs. Nous sommes là pour aider nos enfants à grandir et à acquérir de l’autonomie. Les garder dans un carcan d’immaturité ne pourra que leur nuire au niveau de leurs apprentissages scolaires.

Ce dont il faut se rappeler, c’est que nos enfants sont différents les uns des autres, nous devons être à l’écoute de leurs besoins respectifs pour y répondre adéquatement.

Souvent des parents qui me consultent me disent: "Je ne sais pas pourquoi celui-là est comme ça, avec mon autre enfant je n’ai aucun problème... tout va bien, pourtant j’ai fait exactement la même chose avec mes deux enfants."

Eh bien voilà, il est là le problème, chaque enfant a des besoins spécifiques qui lui sont propres et on ne doit surtout pas agir de manière identique avec l’un et avec l’autre. Par exemple, il est possible qu’un de vos enfants apprenne à lire plus difficilement ou moins aisément que son frère ou sa soeur. À ce moment là vous devez multiplier vos interventions en quantité et en qualité pour amener votre enfant à un niveau de lecture comparable à celui qui a eu plus de facilité.

Il faut se rappeler que les temps d’apprentissage varient d’un enfant à l’autre et qu’il suffit d’être à leur écoute.

Suzanne Chénard M.A.

Orthopédagogue

Consultante en éducation


Dans le prochain article, nous répondrons à la question suivante: "Est-ce difficile d’apprendre à lire?"


L’illustration est de l’artiste Bernard Séguin Poirier, peintre-émailleur

Galerie permanente:

1451, Sherbrooke ouest,
Montréal, (Québec), CANADA
Téléphone: (514) 989-1529 ou (514) 452-2629

Écrivez-nous: junior-web@cloxt.com

Retour à la page d'accueil de Junior Web